25/06/2014

Le meilleur anti-douleur naturel : Le rire !

 

source : santé bien être

 

Le meilleur anti-douleur naturel

Votre corps est capable de produire des substances anti-douleur très efficaces, les endorphines. 

Ce sont des opiacés naturels, autrement dit des substances proches de l'opium, produites par le cerveau, et qui ont un effet similaire à celui de la morphine. 

Or, il existe un moyen naturel et simple d'augmenter votre niveau d'endorphines naturellement, et ainsi de diminuer vos douleurs : il suffit de rire et, mieux encore, rire en groupe.

Rire est un exercice physique
On se figure souvent que le rire est une émotion, qui se produit avant tout dans le cerveau et sur le visage, et qui commence par un sourire sur les lèvres. 

En réalité, le rire démarre par une violente décontraction du diaphragme, un grand muscle entre votre ventre et votre poitrine. Cette décontraction comprime les poumons et provoque une brutale expulsion d'air. 

L'air qui vous sort de la poitrine provoque une vibration incontrôlée des cordes vocales. Vous émettez alors le fameux « Ha ! », immédiatement suivi d'une cascade d'autres « Ha ! Ho ! Hi ! », car votre diaphragme se contracte et se décontracte par saccades dans une réaction en chaîne. 

 

 

source : santé nature innovation

 


Si le rire se prolonge, vous vous videz de votre air, ce qui a pour effet de vous plier en deux de rire ! Dans les cas extrêmes, vous pouvez être amené à vous rouler par terre.Le fou rire vous a fait perdre le contrôle de vos muscles. Votre ventre, sous la tension, devient alors aussi douloureux que lors d'une trop longue série d'abdominaux. 

Vous constaterez que le rieur pris de fou rire se met à transpirer. Ses veines et les muscles de son cou et de son visage gonflent et se contractent, comme lors d'une intense douleur. La confusion est d'autant plus grande que des larmes ne tardent pas à jaillir de ses yeux, tandis qu'il continue à faire de grands « Ha, ho, hi », déclenchant la joie, puis l'inquiétude de son entourage : « Mais est-ce que tu ris ou est-ce que tu pleures ?? ». 

Et la question se pose en effet car, à ce moment, un rien peut faire déraper la situation, lorsque la pression sur sa vessie ou, pire encore, sur son intestin, devient incontrôlable... 

Toujours est-il qu'une personne n'est plus tout à fait la même après avoir ri. 

Car la douleur et la tension musculaire provoquées par le rire ont déclenché, tout comme chez le soldat ou chez l'athlète qui fait un violent effort, une grosse production d'endorphines. 

 


Les effets sont les suivants : 

1) Vous vous sentez heureux, parce que les endorphines vous plongent dans un état de bien-être. Et notez bien que c'est le fait d'avoir ri qui vous a rendu heureux, plus que la chose qui avait provoqué le rire. 

2) Si vous aviez mal quelque part avant de rire, vous constaterez que la sensation de douleur a diminué. Le phénomène a été observé en laboratoire par une équipe de l'Université d'Oxford, qui à publié une étude à ce sujet dans la revue médicale Proceedings of the Royal Society B. 

3) Tout comme l'opium, les endorphines provoquent une sensation de paix intérieure et de détente. C'est pourquoi le rire favorise l'assoupissement. 

Rire en groupe est plus efficace
Fallait-il que des scientifiques d'Oxford se penchent sur un sujet qui relève de l'évidence ? 

Si vous me demandez, je dirais non évidemment. Mais la lecture des résultats de cette étude m'a quand même appris une chose intéressante. 

Avez-vous déjà observé le sentiment de bonheur, voire d'exaltation, qu'il y a à réaliser un travail manuel en groupe ? 

Creuser une tranchée à plusieurs, transporter des pierres, abattre un arbre, tirer une corde : autant le travail intellectuel en équipe est frustrant (il y en a toujours un qui finit par faire celui des autres), autant faire un effort physique à plusieurs donne une satisfaction, et fait naître un sentiment inexplicable d'amitié. 

De même, faire du sport en groupe provoque un sentiment de joie et d'enthousiasme beaucoup plus facilement que lorsqu'on s'entraîne seul. Observez les groupes de joggeurs dans les parcs publics, qui courent côte à côte. Ils ont souvent l'air heureux, et se racontent toutes sortes de choses qui paraissent fort intéressantes, tandis que le coureur solitaire, lui, est plus souvent mélancolique (quand il n'a pas l'air de souffrir). 

Cela s'explique par le fait que vous produisez plus facilement des endorphines lorsque vous êtes en groupe. 

Cela a aussi été mesuré par le Dr Dunbar, de l'Université d'Oxford. Dans une expérience menée en 2009, avec l'équipe d'aviron d'Oxford, il s'est aperçu que les rameurs supportaient mieux la douleur lorsqu'ils avaient ramé en groupe que lorsqu'ils avaient fait exactement le même effort, mais individuellement. 

Leur niveau d'endorphines était monté beaucoup plus haut !  

Cet effet groupe est d'autant plus fort avec le rire, qui est hautement contagieux. Vous avez plus de chance d'avoir un fou rire en regardant des vidéos comiques lorsque vous le faites à plusieurs. 

 


Malheureusement, rien de ceci ne marche si vous vous forcez à rire. « Le rire poli n'entraîne pas de séries d'expirations répétées et incontrôlées qui sont nécessaires pour déclencher la production d'endorphines », explique le Dr Dunbar. 

Et pour mettre en pratique, quelques classiques empruntés à Michel Dogna 

Une nouvelle pathologie : L'HELLEPATHIE 
Si un café t'empêche de dormir 

Si une bière t'envoie directement aux toilettes 

Si tout te parait trop cher 

Si n'importe quelle bêtise te met en rogne 

Si un léger excès fait monter l'aiguille de la balance 

Si tu arrives à l'Age des Métaux (cheveux d'argent, dents en or, pacemaker en titane) 

Si la viande te fait mal à l'estomac, et le poivre t'irrite

Si le sel fait monter ta tension 

Si tu demandes au maître d'hôtel une table, loin de la musique et des gens 

Si attacher tes lacets te fait mal au dos 

Si la télé t'endort 

Si tu dois te servir de plusieurs paires de lunettes (de près, loin, soleil...) 

Si on te donne du Monsieur ou du Madame 

Si tu as des douleurs d'origine inconnue 

Si tu pleures pour rien 

Si tu as ces symptômes... ATTENTION ! 

C'est sûr, tu souffres d'HELLEPATHIE 

Eh Oui, HELLEPATHIE ta jeunesse !!! 

Problème de l'âge
- Voilà docteur, quand je fais l'amour, j'entends des sifflements…

- Parce qu'à votre âge vous espériez quoi ?! Des applaudissements ???

Trou de mémoire
Quand j'étais petit, Dieu m'a laissé le choix entre avoir une mémoire incroyable ou un sexe gigantesque. 

Mais je ne me rappelle plus ce que j'ai choisi !!!

A votre santé !

 

source : santé nature innovation

 

Écrit par "La Lumière - Vouloir c'est d'abord accepter"-Tous droits réservés-Toutes sources sont citées" dans Amour, Bien-être et Santé, Infos diverses :-), Soins parallèles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : source : santé nature innovation | | |

12/02/2013

Le foie, un organe clé !




Certains organes ont plus d'influence que d'autres sur notre bien-être général. Mais réalisons-nous à quel point le foie joue un rôle fondamental pour notre organisme ? Par ses fonctions de synthèse, de transformation, de stockage...il assure un équilibre et une stabilité interne et ce, malgré les influences et les changements de l'environnement externe. Grâce à ses multiples fonctions (près de 500), le foie joue un rôle des plus importants pour notre santé ce qui fait de lui, la véritable usine du corps.

CARTE D'IDENTITE DU FOIE

 

C'est un des organes les plus lourds du corps (il pèse environ 1,5kg). Il se situe dans la partie supérieure droite de l'abdomen et ressemble à un triangle de couleur rouge-brun qui traduit sa vascularisation importante et une irrigation sanguine permanente. En effet, chaque minute, c'est 1,4 litre de sang provenant de la circulation générale ou des intestins qui traverse le foie. Ce qui lui permet d'exercer l'une de ses principales fonctions : la détoxification du sang, c'est-à-dire la transformation (ou métabolisation) des substances nocives ou toxiques suivie de leur élimination.

L'alcool, les médicaments, certaines toxines, des déchets issus de fermentation, mais aussi le cholestérol passent inévitablement par le foie....Et toutes ces substances y sont en quelque sorte transformées (ou métabolisées) pour être ensuite évacuées par les reins ou l'intestin.

UN TRAVAIL D'EQUIPE

Le foie ne travaille donc pas tout seul ! Il entretient même des rapports étroits avec certains organes comme notamment les intestins et la vésicule biliaire. Cette petite poche de quelques centimètres située sous le foie fait, en effet, office de réservoir pour la bile que le foie produit en permanence. Aussi, au moment de la digestion , lorsque le bol alimentaire arrive dans la première partie de l'intestion, la vésicule biliaire se contracte et libère dans l'intestin la bile, un liquide qui permet d'émulsionner les graisses et d'en faciliter la digestion.

Le lien étroit qui unit le foie aux intestins explique donc assez facilement les lourdeurs digestives que l'on peut connaître quand le foie n'est pas au top de sa forme ! Et quand il doit gérer des quantités trop importantes de déchets (alcool, médicaments, graisse...), il arrive que ces capacités soient dépassées ! C'est pourquoi, dans de telles circonstances, il est important d'aider le foie à éliminer les déchets.

UN VERITABLE COUTEAU SUISSE

Le rôle du foie ne s'arrête bien sûr pas là ! Il intervient par exemple aussi dans la synthèse de protéines très importantes comme les facteurs de coagulation (qui jouent un rôle clé dans l'arrêt des saignements), l'albumine ou certaines protéines utiles au système immunitaire. C'est encore lui qui assure la production du cholestérol au sein de l'organisme (cholestérol endogène), l'alimentation constituant une source cholestérol exogène. Et ce cholestérol hépatique a toute son importance puisqu'il est impliqué à de nombreux niveaux : constitution des membranes cellulaires, synthèse de certaines hormones comme les oestrogènes, la testostérone, etc...


Autre mission importante, le foie exerce aussi une fonction de régulation du carburant indispensable à l'organisme et contribue au maintien du niveau d'énergie tout au long de la journée. Ainsi, au moment d'un repas, lorsque du glucose est apporté au corps en quantité plus ou moins importante et potentiellement supérieure aux besoins, le foie en profite pour stocker ce carburant excédentaire sous forme de glycogène. Une fois décomposé, ce glycogène est ensuite capable de relibérer du glucose immédiatement disponible.

Enfin, le foie assure aussi le stockage de certaines vitamines (A,B,D,K) et sels minéraux comme le fer ou le cuivre qu'il libère dans le sang en cas de besoin.

On comprend dès lors à quel point il est important de prendre soin de son foie ! Et qui oserait prétendre ne jamais avoir subi les conséquences désagréables d'un repas trop copieux ou trop arrosé ? Engorgé, il n'est plus capable d'assurer un rendement optimal.

AUTANT DE SIGNES D'UN EVENTUEL ENGORGEMENT

Digestion lente et difficile, lourdeurs, nausées après les repas, dégoût pour les aliments trop gras, ballonnements, bouche pâteuse et haleine fétide, peau terne, teint jaunâtre ou brouillé sont autant de signes qui peuvent témoignier d'un engorgement du foie.


POUR UNE FONCTION OPTIMALE AU QUOTIDIEN

Pour préserver les performances de cet organe indispensable et anticiper toute rébellion ou perte de vitalité, il est clair qu'il faut veiller à avoir une bonne hygiène de vie. Retenons que le foie n'apprécie pas les abus et que ses ennemis les plus redoutables sont sans aucun doute : l'alcool, les excès de sucres rapides, de viandes et de graisses, etc..mais aussi les médicaments qui, pour la plupart, sont potentiellement hépatotoxiques.

En revanche, il est clair que le foie aime les fruits et les légumes frais et surtout ceux qui ont une saveur amère comme l'endive, le pissenlit, l'artichaut, le cresson, l'orange, le citron...Enfin, ajoutons que la pratique d'une activité sportive, la relaxation et le repos permettent de mieux contrôler le stress passager et la fatigue, également néfastes au bon fonctionnement du système hépatobiliaire !

LA NATURE PEUT SOUTENIR VOTRE FOIE

Un certain nombre de plantes sont connues et reconnues depuis bien longtemps pour les bienfaits qu'elles exercent sur la fonction hépatique. Aussi, ce que ce soit pour surmonter quelques difficultés passagères ou pour assurer le maintien à long terme d'une bonne fonction, on peut se tourner en toute confiance vers des plantes traditionnelles dont l'usage et l'efficacité sont appuyés par des études scientifiques. Rappelons-nous cependant que les parties des plantes et les dosages auxquels elles sont proposées sont d'une importance capitale. Il est donc indispensable d'étudier de près la composition des produits vers lesquels on se tourne !

Les racines, feuilles, fruits ou graines ne sont pas tous identiquement chargés en principes actifs au sein d'une même plante, encore moins au sein de plantes différentes. Ils ne peuvent donc pas être choisis indifférement.

Le dosage doit être adéquat, sûr et efficace pour produire un effet positif.

ARTICHAUT ou Cynara scolymus

La partie la plus intéressante est la grande feuille dentée qui garnit la tige parce qu'elle renferme les substances actives (principalement la cynarine). Ce n'est donc pas celle que nous avons coutume de manger ! Grâce à ces substances, l'artichaut peut agir sur le foie en stimulant l'évacuation des toxines. Par son action cholérétique et cholagogue combinée à son pouvoir diurétique, l'artichaut constitue un dépuratif idéal.

PISSENLIT ou Taraxacum Officinale

C'est surtout la racine qui présente un intérêt car elle a le pouvoir de stimuler les fonctions du foie et d'autres glandes digestives. Cette plante est également connue pour sa capacité à doubler, tripler voire quadrupler la quantité de bile produite en une demi-heure tout en augmentant de la vésicule biliaire. Elle est donc tout à fait favorable à l'ensemble des processus digestifs et au maintient d'un transit régulier. Le pissenlit est donc un bon stimulateur de la fonction hépatodigestive.

CHARDON-MARIE ou Silybum marianum

Les Grecs l'utilisaient déjà pour soutenir la fonction hépatique et digestive. Aujourd'hui, on sait que c'est grâce à la silymarine qu'il contient (substance active présente dans les graines) que le chardon-Marie exerce une action tonifiante sur le foie. Elle permet aussi au foie de se protéger des effets nocifs de certaines toxines naturelles ou synthétiques. Ce qui explique pourquoi on utilise également cette substance en cas d'ingestion de champignons toxiques telle que l'amanite phalloïde. Le chardon-Marie serait aussi capable de prévenir des désagréments causés au foie par certains médicaments. Le chardon-Marie est donc un excellent hépatoprotecteur.

MELON ou Cucumis  melo

Cette variété de melon également appelée "cantaloup" se caractérise par une durée de vie trois fois plus élevée que les variéts habituellement consommées, ceci grâce à sa teneur élevée en SOD. Outre cette dernière, le melon renferme également des quantités appréciables d'autres substances antioxydantes telles que la catalase, le béta-carotène, la vitamine C.


 

http://www.ortis.be/fr/



Écrit par "La Lumière - Vouloir c'est d'abord accepter"-Tous droits réservés-Toutes sources sont citées" dans Bien-être et Santé, Infos diverses :-), Section BIO et Naturelle, Soins parallèles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : source : ortis laboraboires | | |

01/10/2012

La Biokinergie



Technique à découvrir pour vous aider à ALLER MIEUX !!!!

 

 

 

 

 

 

http://www.mk-biokinergie.com/jeu_de_cadre.html

Écrit par "La Lumière - Vouloir c'est d'abord accepter"-Tous droits réservés-Toutes sources sont citées" dans Bien-être et Santé, Section BIO et Naturelle, Soins parallèles | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

09/09/2012

La Chromothérapie ou le soin par les couleurs

 



Quels effets peuvent avoir les couleurs sur notre esprit et notre corps ?

Des études très sérieuses ont montré que le rouge provoque une augmentation de la tension artérielle, une accélération de la respiration et du rythme cardiaque.

Le bleu, par contre, stimule les fonctions cérébrales et ralentit l'activité du corps. L'orange provoque une certaine impatience, une fébrilité.

Le vert, au centre du spectre, aura un effet équilibrant, calmant, apaisant.

La publicité qui nous envahit de jour en jour davantage, ne se prive d'ailleurs pas de nous influencer dans nos jugements en utilisant ses effets psychologiques de la lumière sur l'être humain.


Qu'est-ce en réalité que la couleur ? Comment et pourquoi la perçoit-on ? Quels sont les vecteurs qui permettent à nos yeux et à notre cerveau de décrire un objet par sa couleur ? 

La couleur est liée à la lumière. Sans lumière, pas de couleur. La lumière est en fait une onde électromagnétique, lesquelles ondes se différencient, entre autres, par la longueur d'onde et la fréquence. Alors que le spectre E.M. va de fréquences de 1 hertz à plusieurs milliers de gigahertz, la lumière visible par l'oeil humain correspond à une toute petite fenêtre de ce spectre qui va de plus ou moins 385 THZ à 750 THZ (ce qui correspond plus ou moins à 780 nM -400 nM de longueur d'onde).

Certains animaux sont sensibles à d'autres fractions de ce spectre et on pourrait imaginer que, si nous étions sensibles à d'autres gammes de fréquences, nous pourrions voir, par exemple, les ondes radio.

Lorsque nous observons un objet, celui-ci réfléchit une partie de la lumière qu'il reçoit et en absorbe une autre. Si un sujet éclairé d'une lumière blanche réfléchit l'ensemble des fréquences reçues, il nous apparaîtra blanc. S'il réfléchit uniquement la fréquence correspondant au rouge et absorbe toutes les autres, il nous apparaîtra rouge.

La couleur dépend donc à la fois de la lumière incidente et des caractéristiques d'absorption de l'objet : un objet blanc, éclairé d'une couleur verte, nous apparaîtra vert.

Nous comprenons que la lumière est une onde que l'objet réfléchit ou absorbe partiellement. 



Mais comment donc cette fréquence se débrouille-t-elle pour que nous la percevions comme une couleur ? 

Le premier intervenant est la rétine de l'oeil dont la périphérie est couverte de bâtonnets (cellules sensibles à la lumière, principalement actifs dans l'obscurité et interprétant les couleurs comme des nuances de gris et de cones (autre type de cellules) situé au centre de la rétine, chacun contenant un pigment différent qui le rend sensible à une certaine fréquence et longueur d'onde correspondant au rouge (560 nM) au vert (530 nM) ou au bleu (420 nM). Lorsqu'on cumule les rayons de chacune de ces couleurs, on obtient du blanc en synthèse additive. 

L'homme possède ainsi quelque 126 millions de bâtonnets et de cônes.

Ensuite, des fibres nerveuses qui partent des cônes et des bâtonnets se rassemblent derrière l'oeil pour former le nerf optique qui véhiculera les informations jusqu'au cortex cérébral où l'information est enfin transformée en perception visuelle. L'homme peut ainsi distinguer 160 couleurs.


Quittons pour un moment le côté aride de l'approche scientifique du phénomène lumière-objet, fréquence oeil-cerveau-couleurs, pour nous poser la question suivante : si l'on considère que tous les objets et les êtres vivants baignent dans un champ d'énergie universelle, ne pouvons-nous en déduire que chaque élément manifesté est imprégné d'une partie de cette énergie qui s'adapte à sa structure ?

On appellera « aura » cette partie individualisée. Elle présente une matière hétérogène, du moins pour nos moyens de perception, et se compose de plusieurs enveloppes (ou niveau) qui semble s'emboîter l'un dans l'autre. On peut considérer que ces 100 ces enveloppes sont composées de matières de plus en plus subtiles à mesure que l'on s'éloigne du corps physique et qu'elles sont le siège d'état vibratoire de fréquences de plus en plus élevées. Certaines de ces enveloppes réagissent à des perturbations extérieures en s'adaptant aux modifications de l'environnement. L'expérience a montré l'effet bénéfique des rayons colorés sur les perturbations enregistrées par les différents niveaux de l'aura, ce qui s'explique par le fait que, à la fois le niveau de l'aura (ou enveloppe) et le rayon coloré sont en fait une forme d'onde électromagnétique de fréquence précise interagissantes.


Faisons le troisième et dernier pas… et nous entrons de plein-pied dans la phase thérapeutique. Les couleurs sont en effet un moyen thérapeutique particulièrement efficace (qui n'est pas destiné à remplacer, mais bien à agir en synergie avec les moyens thérapeutiques et médicaux classiques) qui agit au niveau fréquentiel (on aurait pu dire vibratoire) sur les enveloppes elles-mêmes fréquentielles, par une action des fréquences colorées. Cette méthode efficace et inoffensive sera le catalyseur qui permettra au corps d'effectuer un travail de régénération énergétique  afin de rétablir une relation harmonieuse avec l'environnement et la nature 



En savoir plus :

http://www.naturamedic.com/chromotherapie.htm

 

livre-chromohttp://www.dominiquebourdin.eu/les-livres-de-dominique-bo...

 

 

Écrit par "La Lumière - Vouloir c'est d'abord accepter"-Tous droits réservés-Toutes sources sont citées" dans Bien-être et Santé, Infos diverses :-), Liens à visiter, Livres et Philosophies de vie à découvrir, Réflexions spirituelles à méditer, Soins parallèles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : source : chromothérapie-stéphane van wallendael | | |

17/08/2012

Cela me semble une évidence !

images (118).jpg

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=3oq-3yI4d4I

 

 

 

Une personne de ma connaissance a consulté Jean-Luc Bartoli, magnétiseur, qui a extraordinairement soulagé le patient

http://www.bartoli-magnetiseur.com/

Écrit par "La Lumière - Vouloir c'est d'abord accepter"-Tous droits réservés-Toutes sources sont citées" dans Amour, Bien-être et Santé, Soins parallèles | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

21/07/2012

Les huiles essentielles pour se faire du bien

 

 

images (19).jpg



Envie de sérénité

Planifier, organiser, composer, sont vos maîtres mots ? Indispensables, car qui mène de front une vie professionnelle et s'occupe de jeunes enfants ne peut rien laisser au hasard. 

Pourtant vous ne pouvez pas continuellement être sous tension "Calme" sera donc le mot magique et "Equilibre" le mot d'ordre. 



v-ph-Provence-Lavandin-biolandes-1232374047.jpgVos fragrances 

La lavande est l'odeur qui apaise le plus. Il suffit d'un peu d'huile de lavande dans le bain pour que vous vous endormiez . Auparavant, n'hésitez pas à en mettre quelques gouttes sur votre oreiller. Pas le temps de vous délasser dans un bain ? Contentez vous d'un bain de pieds à la lavande avant de vous coucher. Si vous n'appréciez pas l'odeur de la lavande, la camomille est une alternative. 

La camomille convient plus aux enfants. Pulvérisez-en dans votre salon et c'est l'ensemble de la famille qui se sentira bien. 


Optez pour le bois de santal si vous souhaitez mettre vos capacités de raisonnement au repos. Cette odeur incite à la méditation et apporte équilibre dans vos émotions en cas de surcharge morale. 

L'eucalyptus peut également alléger l'impact nerveux. 



 RigolantRigolantRigolant

 

 

 

FAA074000880.jpg

Créez l'ambiance 

Vous êtes féminine et aimez séduire. Vous fuyez la routine dans votre relation et vous mettez tout votre coeur pour charmer votre moitié. Vous élaborez des mises en scène romantique, tenue appropriée, repas aux chandelles et naturellement une gamme de parfums envoûtants. 

Vos fragrances 

Les odeurs captivantes apporteront un petit plus irrésistible. Le Ylang Ylang par exemple, cette fleur le exotique évoque l'ambiance feutrée d'une longue soirée d'été. 



Que pensez-vous du jasmin aussi connu sous le nom de "la reine de la nuit" ?


 

Les effluves orientales avec des teintes plus boisées telles que le patchouli

et


le cyprès possèdent un même dénominateur.


Le patchouli brise les inhibitions et le cyprès est légèrement aphrodisiaque.

 

Pour finir n'oubliez pas la rose symbole de la féminité de l'amour et du romantisme.

 

 

images (124).jpg


Écrit par "La Lumière - Vouloir c'est d'abord accepter"-Tous droits réservés-Toutes sources sont citées" dans Bien-être et Santé, Infos diverses :-), Soins parallèles | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

17/07/2012

Huiles essentielles, eaux florales and Co !

 

11.png

Respectueux de la nature et de l'homme, Herbes et Traditions est un laboratoire indépendant, producteur, formulateur et fabricant d'une gamme de produits de qualité professionnelle naturels et bio tels que : Huiles essentielles, eaux florales, huiles de beauté, gamme anti-stress, gamme enfant, gamme 1001 nuits, gamme sports, parfums d'ambiance, quantiques, synergies d'huiles essentielles pour l'équilibre émotionnel.

TOUT UN PROGRAMME, N'EST-IL PAS ? Sourire

 

http://www.eveildessens.net/

Écrit par "La Lumière - Vouloir c'est d'abord accepter"-Tous droits réservés-Toutes sources sont citées" dans Bien-être et Santé, Endroits à découvrir, Liens à visiter, Section BIO et Naturelle, Soins parallèles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : source : naturalzine | | |

16/07/2012

Digestion, Constipation !


Ballonnements, douleurs abdominales, inconfort, irritabilité...une personne sur cinq et une femme sur deux souffre de constipation...pas toujours facile, ni agréable d'en parler....

C'est dans notre intestin que réside notre immunité, notre force vitale. Malheureusement avec la "malbouffe" caractéristique de notre époque, l'intestin est mis à rude épreuve. L'excès de protéine animales et de viandes grillées se transforme en une matière compacte qui tapisse la paroi intestinale. Les produits laitiers industriels que nous consommons de façon excessive deviennent une véritable colle à l'intérieur du corps. L'intestin finit par se boucher. La constipation entraîne une accumulation de toxines qui va finir par irriter la paroi intestinale.


Suis-je constipé (e) ?

L'on peut dire qu'on est constipé lorsque l'on va moins de 3 fois par semaine à selle et ce sur une durée de plusieurs semaines. Il peut s'agir de constipation occasionnelle liée à un changement de lieu. Nombreuses sont les personnes qui sont "bloquées" lors d'un séjour chez des amis ou à une modification du régime alimentaire. La constipation chronique résulte le plus souvent d'une mauvaise hygiène de vie, de trop de stress. La sédentarité aussi augmente les risques de constipation, les muscles abdominaux étant moins sollicités. La prise de certains médicaments est également néfaste, les personnes âgées en font souvent les frais.


Quelles solutions ?

Si l'on peut choisir d'avoir recours à un laxatif, le mieux est de limiter son usage dans le temps au risque de transformer l'intestin en un gros paresseux. Privilégiez les laxatifs à base de plantes (psyllium,  http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplem...

radis noir, artichaut) qui sont moins agressifs pour l'organisme. L'alimentation est souvent à revoir. Celle-ci doit être naturelle et faire la place belle aux produits "bio". Les fruits et légumes doivent occuper la première place dans les assiettes. Vive les légumes verts, les fruits frais et les pruneaux.

 La consommation de céréales complètes est souhaitable. En deux mots, il faut des fibres ! Les fibres retiennent l'eau et accélèrent le transit tout en ramolissant les selles. Boire beaucoup d'eau est donc essentiel mais pas n'importe laquelle.

La meilleure sera alcaline et "vivante"

http://www.aquadynauroville.com/site/french/research/livi....


Prendre le temps de manger, s'asseoir et mâcher lentement sont les règles de base à observer. Pour mettre plus de chances de son côté, on n'hésite pas à aller se balader, bouger, marcher. Au retour, on remplace le café par une tisane.

Chez certaines personnes, la constipation s'accompagne de ballonnements qui peuvent être plus ou moins douloureux. Dans ce cas, il vaut mieux éviter les aliments qui ont tendance à fermenter : choux, haricots blancs, lentilles. La médecine chinoise distingue 2 sortes de constipation : "de type plénitude" et "de type vide". L'une est un trop plein de chaleur et est liée au foie, la deuxième est caractérisée par le froid et la rate. http://www.ladietetiquedutao.com/constipation.html


L'acupuncture  http://constipation.comprendrechoisir.com/comprendre/cons... et d'autres pratiques dites "alternatives" comme la microkinésithérapie http://www.microkinesitherapie.com/fr/ peuvent s'avérer très utiles pour retrouver confort et bonne humeur Rigolant


 



Écrit par "La Lumière - Vouloir c'est d'abord accepter"-Tous droits réservés-Toutes sources sont citées" dans Bien-être et Santé, Infos diverses :-), Section BIO et Naturelle, Soins parallèles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : source : naturalzine | | |

01/07/2012

Les guérisseurs et la science

 

source : inress - le magazine "inexploré"


Entre le guérisseur aux mains nues et le médecin en blouse blanche, la frontière est moins infranchissable qu'il n'y paraît. La collaboration existe déjà et le dialogue entre les deux approches est prometteur.

 

source : inress - le magazine "inexploré"


Les pratiques de santé alternatives reposent sur d'autres représentations que celle du corps.


Entre guérisseurs et médecins, les outils diffèrent mais le but est commun : aider à guérir.


Aucun guérisseur intègre n'empiète sur le terrain du médecin.


Le guérisseur canalise une énergie qui activerait les mécanismes d'autoguérison du patient.


Comme le constate Thierry Janssen, http://www.thierryjanssen.com/ éminent chirurgien, psychothérapeute et écrivain : "ces mondes peuvent s'enrichir mutuellement. Mais celui qui en bénéficiera le plus est sans doute celui de la médecine car elle est devenue très pauvre au niveau relationnel et humain. Tandis que la médecine énergétique n'a pas besoin de technologie et s'en sort très bien comme ça. Toutefois, les guérisseurs ne doivent pas être isolés, ni tomber dans le piège de la toute-puissance, où l'on croit qu'on peut tout faire, tout soigner. Heureusement, plusieurs exemples démontrent qu'ils sont déjà capables de conseiller de consulter un médecin et de faire équipe avec".

 

source : inress - le magazine "inexploré"


Quelques conseils à avoir à l'esprit pour choisir son guérisseur


  • Le magnétisme n'est pas un acte médical : un guérisseur ne remplace jamais un médecin. Il ne pose pas de diagnostic médical, ne demande jamais d'arrêter un traitement médical en cours et ne s'oppose pas à une intervention chirurgicale.
  • Le prix d'une séance doit être raisonnable. En général il se situe entre 20 et 70 euros et il ne faut jamais payer de forfait par avance.
  • Un guérisseur doit rester humble dans sa pratique : il ne fait pas de miracles et ne se vante pas de pouvoir tout guérir. Un guérisseur doit savoir reconnaître ses propres limites pour ne pas nuire à la santé du patient : il ne guérit pas les maladies graves comme le cancer ou les maladies dégénératives.
  • Dans tous les cas (médecine allopathique ou traditionnelle) les résultats ne sont pas systématiques, mais le guérisseur doit être en mesure de vous dire par téléphone s'il est compétent ou non sur l'affection sur laquelle vous souhaitez le solliciter.
  • Les patients ne doivent pas se déshabiller dans le cabinet d'un guérisseur (sauf éventuellement pour dégager un vêtement pour permettre une petite manipulation ou montrer une zone atteinte par un zona par exemple), ni d'enlever ses bijoux lors d'une consultation (en dehors d'un objet - une montre - qui couvrirait la zone à soigner) .
  • Des supports tels que les grigris ne sont pas nécessaires à la pratique du magnétisme, l'envoûtement n'a aucune place dans une consultation chez le magnétiseur.
  • Vous ne devez pas demander de soins pour une personne non consentante.
  • Il n'existe pas véritablement de protocole qui fixe le déroulement des soins pratiqués par le magnétiseur. Le temps d'une consultation est variable, cela dépend du cas du patient et de la pratique du magnétiseur.
  • La meilleure façon de se renseigner sur l'efficacité et le sérieux d'un guérisseur est plus le bouche-à-oreille que la publicité. Les pharmaciens par exemple sont susceptibles de connaître le nom de guérisseurs dans votre région.

source : inress - le magazine "inexploré"



Le sujet vous intéresse, vous voulez aller plus loin....Découvrez les livres :






41a8r+YlXAL._AA115_.jpg

 

http://www.amazon.fr/gu%C3%A9rir-entre-mains-dun-magn%C3%...

 

 

 

 

4159SRamwOL._SL500_AA300_.jpghttp://www.amazon.fr/La-gu%C3%A9rison-quantique-pouvoir-conscience/dp/270290887X/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1341134129&sr=1-1

 

 

 

 

 

 

41O4FWi-R+L._SL500_AA300_.jpghttp://www.amazon.fr/Lib%C3%A9rez-votre-pouvoir-gu%C3%A9rison-%C3%A9nerg%C3%A9tique/dp/2361880288/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1341134194&sr=1-1

 

 

 

 

 

41-8nrDChVL._SL500_AA300_.jpghttp://www.amazon.fr/Revivre-Guy-Corneau/dp/2761929551/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1341134276&sr=1-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

51wh42SiAhL._SL500_AA300_.jpg

 

http://www.amazon.fr/La-Science-lintention-Utiliser-trans...

 

 

 

 

 

 

 

51Mq3Sd2dDL._SL500_AA300_.jpg

 

 

http://www.amazon.fr/Le-lien-quantique-Lynne-McTaggart/dp/8862292635/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1341134429&sr=1-1

Écrit par "La Lumière - Vouloir c'est d'abord accepter"-Tous droits réservés-Toutes sources sont citées" dans Bien-être et Santé, Infos diverses :-), Liens à visiter, Livres et Philosophies de vie à découvrir, Soins parallèles | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : source : inress - le magazine "inexploré" | | |

18/05/2012

La réflexologie plantaire : c'est le pied !

k1258473.jpgOn aurait plus de 7000 terminaisons nerveuses sous les pieds ! Sous nos deux petons se trouverait même une représentation miniature de notre corps tout entier, à chaque zone correspondant une glande, un organe ou une partie du corps : la tête au niveau du gros orteil, les poumons au niveau des coussinets, les organes génitaux sous le talon....

Aussi, la réflexologie plantaire propose de s'intéresser aux pieds pour guérir les blessures du corps comme de la tête.

Cette discipline d'origine chinoise consiste donc à presser le pied et à le masser avec insistance sur les zones fatidiques pour débloquer les tensions et libérer le corps de ses douleurs.

Les séances s'avèrent particulièrement efficaces pour soigner les migraines, les maux de ventre comme de dos, les insomnies.

Mais aussi pour prévenir des déséquilibres psychologiques ou émotionnels.


 

IS612-039.jpg


En savoir un peu plus Rigolant

ABC de la réflexologie plantaire

http://www.amazon.fr/ABC-r%C3%A9flexologie-plantaire-Deni...

Écrit par "La Lumière - Vouloir c'est d'abord accepter"-Tous droits réservés-Toutes sources sont citées" dans Bien-être et Santé, Soins parallèles | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : source : "et si on vivait autrement ?" | | |